Ecole Montessori Internationale Jardin du Luxembourg
 

LE MATÉRIEL PÉDAGOGIQUE



Le matériel pédagogique proposé à la communauté enfantine et à la maison des enfants est un matériel de développement  propice à l’auto-éducation. L’objectif recherché n’est pas d’enseigner un savoir grâce au matériel mais de permettre à l’enfant de le manipuler, d’expérimenter de nouvelles sensations, de faire de nouvelles découvertes. C’est par ces expériences concrètes, ces découvertes que l’enfant va se construire. Le matériel n’est donc qu’un point de départ dans ce processus  de construction de l’intelligence car l’enfant va devoir s’éloigner progressivement de ces objets concrets pour avancer vers l’abstraction.

Il existe 4 grandes catégories de matériel Montessori :
- le matériel de vie pratique
- le matériel sensoriel
- le matériel de langage
- le matériel de mathématique

Le matériel permet également d’aborder les sciences, l’histoire et la géographie, la musique et l’art.

Dans l’ambiance, une zone est dédiée à chaque famille de matériel et les activités de chaque domaine sont rangées dans un ordre précis sur les étagères, des plus simples aux plus complexes. Elles sont présentées sur des plateaux ou dans des boîtes pour être facilement transportables.


LE MATÉRIEL DE VIE PRATIQUE


Les activités de vie pratique sont la catégorie d’activités que nous présentons en premier quand les enfants arrivent à la communauté enfantine ou à la maison des enfants car elles suscitent leur intérêt et engagent le mouvement.

Les petits enfants ont un véritable besoin de bouger, de manipuler, de toucher, d’expérimenter par eux même et c’est grâce à ces expériences de manipulation et de mouvement dans un environnement préparé par l’adulte qu’ils vont se construire.

Maria Montessori parle de période sensible du mouvement et disait « les enfants se construisent dans le mouvement ».

De plus, ces activités qui permettent d’imiter les adultes, de « faire comme » les fascinent bien plus que les situations imaginaires et entraînent leur concentration.

Nous proposons dans un premier temps des activités qui engagent le corps en entier aux enfants qui sont dans la grande motricité comme porter une chaise, se déplacer avec un plateau dans les mains, faire la vaisselle, balayer…Puis dans un second temps nous privilégions des activités qui permettent à la main d’être active (activités de motricité fine demandant une coordination œil-main) comme « visser, dévisser », « ouvrir et fermer des boîtes,  des cadenas, des pinces à linge », « verser du riz, du sable, de la semoule, de l’eau  d’un pichet à l’autre » ou encore des activités de nourriture très appréciées comme « couper la banane », « casser des noix » , « presser la mandarine ».

En pratiquant ces activités, l’enfant construit un sentiment d’appartenance à son milieu. Il est mis en situation avec des objets réel de son quotidien adaptés à sa taille et à sa force mais également adaptés au temps et lieu dans lequel l’enfant grandit. Les activités de vie pratiques peuvent donc varier d’un continent à l’autre.

Sur les plateaux des activités de vie pratique, les objets sont disposés dans l’ordre d’utilisation ce qui permet à l’enfant de mieux se repérer et d’ordonner son activité. Cet ordre extérieur correspond à son ordre intérieur.

Les activités plus complexes regroupent plusieurs actions (suite logique de gestes simples). Ces activités structurent la capacité d’organisation et développent l’esprit logique (coudre, laver la table, laver le linge, nettoyer un miroir, etc.).

La communauté enfantine et la maison des enfants sont donc des lieux où l’enfant a la possibilité de manipuler, de développer plus finement sa motricité, de préciser ses gestes et surtout de faire rapidement par lui-même un grand nombre d’activités.

Cette grande satisfaction de faire par soi-même le mène naturellement sur la voie de l’autonomie, de la confiance en soi et de la concentration qui est la finalité même de ces exercices de vie pratique.

« Aide moi à faire par moi même » est l’adage de la pédagogie Montessori.




LE MATÉRIEL SENSORIEL


De la naissance à l’âge de 3 ans, l’enfant possède cette capacité impressionnante d’apprendre sans efforts et naturellement une grande partie des caractéristiques du monde qui l’entoure. L’exemple le plus frappant est l’apprentissage de la langue maternelle que le nourrisson est capable de reconnaître puis plus tard de parler sans que personne ne lui ait apprise.
A l’aide de ses 5 sens, l’enfant va donc s’imprégner du monde extérieur grâce aux stimulations qu’il reçoit et va se construire une représentation réelle du monde.
Maria Montessori disait : « les sens sont des organes de « préhension » des images du monde extérieur nécessaires à l’intelligence, comme la main est l’organe de préhension des choses matérielles nécessaires au corps ».
Le matériel sensoriel que nous proposons aux enfants va les aider à préciser, ordonner, classifier ses perceptions en faisant des gradations et des mises en paire.
Chaque matériel donne une clé à l’enfant et lui permet de décoder, lire autrement le monde qui l’entoure en affinant ses sens.
L’enfant va ainsi faire l’expérience des dimensions avec la tour rose (gradation du plus grand cube au plus petit), l’escalier marron (gradation du pavé le plus épais au plus fin), les barres rouges (gradation de la plus longue barre à la plus courte) et appréhendera des concepts comme petit-grand, fin-épais, court-long. Il fera aussi l’expérience des couleurs (appariement des couleurs avec les boîtes de couleur), des formes (cabinet de géométrie, triangles constructeurs) mais également des saveurs, des odeurs, des sons.
L’expérience sensorielle s’inscrit dans différents domaines : tactiles, auditifs, visuels, olfactifs, organoleptiques mais également dans celui des mathématiques et du langage. Affiner les sens, c’est aussi donner  à l’enfant des concepts de géographie, de musique qui lui permettront d’élargir son monde.
La manipulation du matériel sensoriel permet également le passage de l’expérience sensorielle à sa conceptualisation, autrement dit du concret à l’abstrait. Ce matériel invite l’enfant à observer, comparer, organiser, juger, déduire. Il engage autant la tête que les mains. L’enfant raisonne en posant des hypothèses et en faisant des déductions. Quand il est peut nommer ce qui était pour lui avant une perception, une sensation, on peut dire qu’il est capable de conceptualiser.
Le matériel sensoriel est un tremplin au matériel de langage et de mathématiques qui demandent un niveau de réflexion plus important avec un degré d’abstraction plus élevé.


LE MATÉRIEL DE LANGAGE


Raconter des histoires, travailler la langue orale à l’aide d’images classifiées, de poésies, de comptines, de jeux de langage permet de favoriser l’expression orale des enfants mais également le développement de l’écoute, la structuration de la pensée et l’acquisition d’un vocabulaire de plus en plus vaste et précis.
Pour la préparation à l’écriture, le premier matériel utilisé est le jeu d’analyse des sons qui permet à l’enfant de développer son sens auditif en analysant et reproduisant verbalement les différents sons qui constituent un mot. Les formes à dessin aident l’enfant à travailler son graphisme.
Les lettres rugueuses sont utilisées pour la mémorisation du son des lettres et de leur calligraphie en associant 3 sens (la vue, le toucher et l’ouïe), ainsi l’enfant voit, trace et prononce la lettre en même temps, ce qui lui permet d’associer la forme, le mouvement et le son de chaque symbole/lettre.
L’alphabet mobile est le matériel qui déclenche l’écriture, l’enfant compose lui même à l’aide de lettres mobiles les mots puis phrases de son choix.
Quand l’enfant arrive à relire les mots qu’il compose cela nous indique qu’il est prêt pour la lecture et nous lui proposons de lire tout d’abord des mots phonétiques puis nous introduisons petit à petit les phonèmes des plus simples aux plus complexes.
La dernière partie du matériel de langage permet à l’enfant de prendre conscience de l’organisation grammaticale du langage et il découvrira les différents éléments qui composent la phrase.


LE MATÉRIEL DE MATHÉMATIQUES


L’esprit mathématique est la capacité qu’a l’enfant d’organiser, classifier, sérier son vécu.
Bien avant l’utilisation du matériel de mathématique, l’enfant acquiert des connaissances mathématiques informelles en développant son esprit logique.
L’enfant expérimente chaque jour les quantités, il compte les enfants absents, le nombre d’assiettes, de bougies sur son gâteau, il a également tout un vécu corporel du système décimal (10 doigts, 10 orteils).
Le matériel de vie pratique nécessite, en particulier les activités complexes, des gestes précis et ordonnés qui sont organisés en séquence logique et développe l’esprit mathématique de l’enfant.
Le matériel sensoriel permet à l’enfant de classifier et d’ordonner ses perceptions en faisant des mises en paire et des gradations. Il prépare également la base de 10 puisqu’ il y a 10 cubes pour la tour rose, 10 pavés pour l’escalier marron, 10 barres rouges pour les barres rouges, etc.… Le cabinet de géométrie, les solides géométriques, les triangles constructeurs, le cube du binôme et du trinôme sont également autant de préparations indirectes aux mathématiques.
Le matériel de mathématiques à proprement dit  que nous proposons aux enfants suit une progression :
- tout d’abord nous abordons la numération de 1 à 10
- nous introduisons ensuite le système décimal et les 4 grandes opérations (addition, soustraction, multiplication et division)
- puis la numération de 11 à l’infini
- la mémorisation des tables  pour le calcul mental
- enfin le passage à l’abstraction
Il est important de souligner que le matériel de mathématiques est avant tout un matériel sensoriel, l’enfant touche l’unité, la dizaine, la centaine avant de mémoriser les symboles correspondants. Ce matériel permet d’aller très loin et est également utilisé en classe 6-9 ans.


247 RUE SAINT JACQUES 75005 PARIS - Tél:  +33(0) 9 80 90 26 70 - info@ecole-montessori-internationale.fr